> Accueil / Thématiques / Chimie minérale et nanomatériaux / Hydroxydes

Hydroxydes de nickel et de cobalt

Les applications principales des hydroxydes de nickel et cobalt concernent les batteries, toutefois ils peuvent aussi être précurseurs des oxydes correspondants ce qui ouvre la voie à d'autres applications (électrochromisme, catalyse...).

Cette thématique existe depuis longtemps au laboratoire :

 


Résultats marquants


 


hydroxyde de nickel

 

Contact : Jean-François Hochepied

hydroxyde de nickel

Références

  • Coudun C., Amblard E., Guihaume J., Hochepied J.-F., « Nanostructured particles by controlled precipitation techniques : Example of nickel and cobalt hydroxides », Catalysis Today 2007, 124 (1-2), 49-54.
  • Coudun C., Grillon F., Hochepied J.-F., « Surfactant effects on pH-controlled synthesis of nickel hydroxides Colloids and Surfaces A : Physicochemical and Engineering Aspects », 2006, 280, 23-31.
  • Coudun C., Hochepied J. F., « Nickel Hydroxide "Stacks of Pancakes" Obtained by the Coupled Effect of Ammonia and Template Agent », J. Phys. Chem. B 2005, 109, 6 069-6 074.
  • Gaunand, A., Lim W. L., « From amorphous precipitates to sub-micronic crystalline platelets of Co(OH)2 : a kinetic study of the transformation process », Powder Technology 2002, 128 (2-3), 332-337.
  • Thèse de Corinne Coudun : « Effets du dodécylsulfate sur la précipitation d'hydroxydes de nickel » (télécharger : pdf 7,83 Mo).
hydroxyde de cobalt