> Accueil / Thématiques / Filière hydrogène / Stockage sous forme adsorbée

Le stockage d'hydrogène représente un enjeu colossal dans le développement futur des énergies propres et beaucoup d'efforts ont été et sont actuellement mis en œvre dans le cadre de la filière hydrogène où le stockage embarqué est un point faible majeur. Parmi les techniques de stockage actuellement connues, à savoir le stockage liquide à très basse température, le stockage gazeux sous hautes pressions et le stockage solide, seules les technologies de stockage solide par adsorption permettent d'envisager un système fonctionnant à température et pression raisonnables.

Dans le cadre des actions menées au laboratoire en vue d'applications embarquées, le stockage de l'hydrogène est étudié sous forme adsorbée dans des matériaux poreux de types Metal Organic Frameworks (MOF) ou Covalent Organic Frameworks (COF), très prometteurs de part leur structure spécifiquement adaptée à l'adsorption ainsi que de part leurs grandes surfaces spécifiques et leurs faibles densités. Ce thème de recherche s'oriente selon deux grands axes principaux à savoir le développement en termes de synthèse ou de dopage de nouveaux matériaux innovants capables de stocker des quantités importante de gaz et l'étude de l'adsorption/désorption de l'hydrogène dans ces matériaux. Cette thématique fait ainsi appel à de diverses compétences comme la chimie minérale, la physicochimie et la thermophysique expérimentale et théorique.

Contact : Johnny Deschamps, enseignant-chercheur